Sur la route du Champagne
Une étape à ne pas manquer!

Vendanges après Vendanges : le blog d'Agnès

Pourquoi mes visites sont-elles chères ? (parce qu'elles ne le sont pas, en fait ...)

Rédigé par Agnès Corbon, Le dimanche, 10 mai 2015

 

 feuille de vigne sous le soleil

Mon consultant internet préféré a mené une analyse fine du comportement des internautes qui se baladent sur ce site et est arrivé a la conclusion que ceux qui sont potentiellement à la recherche d'une visite de cave en Champagne ne restent pas chez moi parce que mes prestations sont trop chères.

Plus de 40 € par personne, je comprends que cela représente une certaine somme surtout quand on compare aux visites chez Veuve Clicquot (à partir de 20 € par personne) ou chez Mercier (13 € et en plus c'est une visite en petit train !).

Alors, toi internaute, (pas de chichis, on se tutoie) peut-être es-tu arrivé là parce que tu te demandes pourquoi mes visites sont chères ?

Je ne pense pas que mes visites soient chères. Je pense en revanche qu'il ne fait pas confondre le prix et le rapport qualité/prix.

Et là, je peux vous dire que mes visite ont un rapport qualité/prix imbattable.

Parce que si tu viens en visite chez moi internaute, voilà ce qui va se passer : 

1-déjà on va prendre le temps. Je refuse de te recevoir dans une usine à touristes où les visites s'enchaînent. De la même façon, je refuse de te recevoir sur un coin de table. C'est pour ça que je te demande de prendre rendez-vous et que j'ai bloqué notre rendez-vous dans mon agenda. Tant que tu seras avec moi, je ne répondrais pas au téléphone, je ne lirais pas mes mails. Tu pourras poser tes questions et je ne te mettrai pas dehors si tu dépasses le temps qui te sera imparti ! C'est pour cela qu'il est si important pour moi que tu réserves à l'avance. Je construis ma semaine de travail autour de ces visites. Si tu viens à l'improviste et que je suis déjà avec des gens, que je suis aux vignes ou en dégorgement à la cave, je ne pourrais simplement pas te recevoir. Et ça m'amène au deuxième point...

2- c'est MOI qui vais te recevoir. Je n'ai pas de personnel dédié aux visites, pas de stagiaires trilingues, je reçois les gens moi-même. Du coup, j'ai les réponses à tes questions, pas des réponses que j'ai apprises dans le cahier du guide touristique, non, non, mes réponses de vigneron, qui peuvent changer d'une année sur l'autre, qui sont à la fois le fruit de mon expérience et de celle de mon père et de mon grand-père. Le fait que ce soit moi qui te reçoive, ça va te permettre de poser toutes les questions que tu veux, on peut parler viticulture ou marketing, oenologie ou économie en fonction des questions que tu vas me poser.

3- tu vas découvrir le Champagne et la Champagne. Bien sûr, je parle de moi et de mon produit, mais j'essaie toujours de parler de mon Champagne dans le contexte plus général du Champagne. Il ne s'agit pas d'une visite publicitaire, ni d'un panégyrique du Champagne Corbon. Je ne vais pas non plus insulter ton intelligence. Je te promets que je vais t'apprendre des choses sur le Champagne, même si c'est la quatrième fois que tu viens en Champagne. 

4- Et pour t'aider t'aider à comprendre, tu dégusteras les champagnes parallèlement. C'est peut-être un détail pour vous (mais pour moi ça veut dire beaucoup), tu auras autant de verres que tu dégusteras de champagnes. Parce que tu n'es pas un expert, et que c'est difficile de se souvenir d'un vin quand on en boit un autre, je fais systématiquement déguster les vins parallèlement. Si on déguste 3 champagnes, je servirai les 3 verres en même temps pour que tu puisses les comparer.

4- tu n'es pas obligé d'acheter du Champagne. On ne va pas se mentir, il n'y a rien de gratuit. Si un vigneron accepte de te recevoir gratuitement c'est qu'il espère te vendre quelques bouteilles. Mais c'est un mode de fonctionnement qui a des limites. Déjà peut-être que tu n'aimes pas mes Champagnes. Je n'ai pas l'ambition de faire des champagnes qui plaisent à tous les palais. Ou bien peut-être que tu voyages en avion et que tu ne peux pas acheter de bouteilles. Et peut-être même que je n'ai pas de bouteilles à vendre ! Mais parce que tu as payé ta prestation, je n'attends pas de toi que tu achètes du Champagne. Si tu aimes mes vins et que tu veux en acheter quelques bouteilles, soit, sinon, ce n'est pas grave. Tu ne te retrouves donc pas à acheter des champagnes que tu n'aimes pas, et je n'ai pas l'impression d'avoir perdu mon temps à te recevoir. C'est gagnant-gagnant !

 

Bon alors ? Tu viens quand ?

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans : Viticultrice

Premier article de 2015 !

Rédigé par Agnès Corbon, Le lundi, 16 mars 2015

Je vais recommencer par vous expliquer à quel point je suis désolée de vous délaisser, mes chers 4 lecteurs.

3 mois sans article, je suis impardonnable. Mais en vrai j'ai une excellente excuse.

Depuis le début de l'année, mon temps a été englouti dans un projet qui est maintenant suffisamment abouti pour que je vous en parle.

Vous connaissez peut-être les grands jours de Bourgogne. Tous les deux ans, les bourguignons invitent des professionnels du vin à venir à découvrir leurs dernières cuvées. Sur ce modèle, il y a quelques années déjà, des vignerons champenois ont lancé Terres et Vins, une association de 22 vignerons qui tient salon et fait découvrir ses vins clairs aux professionnels du vins une journée au mois d'avril.

Cet événement a fait des petits et c'est maintenant près de 10 groupes et plus de 150 vignerons qui se réunissent pour présenter leurs vins.

J'ai donc été contacté par Etienne Calsac il y a quelques mois afin de monter un groupe et d'organiser un événement. Nous avons été deux pendant quelques semaines puis rapidement 3, 4 et nous sommes maintenant 12. Et on s'appelle Des Pieds et Des Vins.

Le semaine dernière, pour la première fois, nous étions presque tous réunis. et je crois que ça va être bien !

Bon je suis la plus vieille (ce qui est plutôt positif d'ailleurs, mieux vaut être avec des petits nouveaux qu'avec des vieux croulants a priori). Mais surtout, nous avons tous des parcours un peu hors du commun. Certains ont commencé à manipuler il y a juste quelques années, d'autres sont en conversion bio ou biodynamie. 

Si vous êtes professionnels du vin, que vous êtes en Champagne pour la Champagne Week, visitez www.despiedsetdesvins.fr et n'hésitez pas à venir nous voir le 19 Avril.

 

 

 

Publié dans : Viticultrice

2014 : une rétrospective

Rédigé par Agnès Corbon, Le mercredi, 31 décembre 2014

C'est un peu ce qui se fait cette semaine. Tout le monde est en manque d'inspiration et donc on nous sert des rétrospectives à toutes les sauces. Alors après 2014 dans le sport, 2014 dans le cinéma et 2014 dans la boîte à gants de la voiture de ma soeur, je vous propose 2014 au Champagne Corbon.

Au Champagne Corbon, l'année 2014 a commencé en janvier. Et à cette occasion, je vous ai souhaité une excellente année. Ce blog a été nourri d'articles sur les techniques de dégustation et j'espère en produire encore plus en 2015. 

Il n'y a pas eu d'hiver et il a fait beau au printemps, en mars on a confusé sexuellement puis en mai tout le monde a prédit des vendanges d'août. Mais la nature en avait décidé autrement et juillet et surtout août avec le temps automnal nous ont un peu fait peur. Puis septembre est arrivé tout lumineux et sec et on a commencé les vendanges.

Les vins de 2014 présentent bien. Les acidités sont un peu mordantes ce qui laisse présager d'un potentiel de vieillissement intéressant.

Puis la végétation s'est endormie.

Commercialement, 2014 a été une année très positive avec des nouveaux marchés en Belgique, en Australie et au Danemark.

J'espère que pour vous 2014 aura été une bonne année et j'espère que votre année 2015 sera encore meilleure !

Et que vous soyez à la montagne ou à la mer, à la ville ou à la campagne, je vous souhaite un très bon réveillon !

 

Publié dans : Viticultrice

Une carte postale des vendanges

Rédigé par Agnès Corbon, Le vendredi, 12 septembre 2014

Cher toi,

 

Nous sommes en vendanges depuis hier. Et pour l'instant tout se passe bien.

Il fait beau. Les raisins sont beaux et bien mûrs. On mange bien.

L'équipe est la même que l'année dernière et c'est bien sympa. Il y en a même un qui m'a donné l'idée de cette carte postale. Honnêtement, j'ai un peu honte de ne pas prendre plus de temps pour t'écrire, mais tu peux me retrouver sur Facebook, je mets des photos.

Je t'embrasse.

 

Agnès

 

Publié dans : Viticultrice

Vendanges 2014 : 3...2...1 GO !!!

Rédigé par Agnès Corbon, Le jeudi, 11 septembre 2014

Premier jour des vendanges aujourd'hui.

Les vendanges, avec Noël, les vacances (et bien sûr) les vacances de Noël, c'est tout en haut de mes moments préférés de l'année (je crois que j'en ai déjà parlé sur ce blog mais je n'ai pas le courage de chercher).

Pourtant cette année, c'est un début un peu doux-amer. Papa est à l'hôpital et ce sera donc un début de vendanges sans lui.

La bonne nouvelle c'est qu'il va mieux et qu'il devrait être de retour aujourd'hui ou demain pour asticoter tout le monde.

Et là, je vais être confrontée à un défi extraordinaire : l'empêcher de travailler (hier au téléphone, à propos d'un problème de pneu il me disait déjà "non ! non ! mais demain je serai là, je m'en occuperai !"...).

Publié dans : Viticultrice

 

Auteur : Agnès Corbon

Champagne Corbon
541, Avenue Jean Jaurès
51190 Avize
+33 9 66 42 34 93

L'abus d'alcool est
dangereux pour la santé.
Sachez consommer avec
modération.

 
Suivez Champagne Corbon sur FacebookChampagne Corbon sur Google+